Les Belges épargnent très peu pour leur pension

Bon nombre de Belges se trouvent devant une surprise désagréable une fois atteint l’âge de 67 ans. Ils se rendent compte que leur pension légale ne suffit pas pour vivre confortablement. Pour éviter cela, il vaut mieux commencer à épargner pour ses vieux jours le plus tôt possible. De préférence, lorsqu’on a 20 ans. Vous êtes un peu plus âgé? Pas de problème. Dans ce cas-là aussi, il vous reste encore pas mal de possibilités.

 

Ne comptez pas uniquement sur votre pension légale (le premier pilier), mais constituez le plus vite possible le deuxième, le troisième et le quatrième. En effet, plusieurs études montrent que, par rapport à d’autres Européens, les Belges sont la lanterne rouge quant à l’épargne pour leur pension (seulement 9% de leur salaire). En attendant, nos compatriotes de plus de 55 ans estiment qu’ils auront besoin de 75% de leur salaire pour pouvoir vivre convenablement lorsqu’ils seront retraités. Ils espèrent y parvenir par le versement de leur pension de retraite et le capital qu’ils ont constitué. Et c’est justement là que le bât blesse.  En réalité, la pension légale ne représente le plus souvent que la moitié du salaire. Comment faire disparaître ce fossé énorme?

 

La réponse est simple: en commençant le plus tôt possible à épargner. Si, à l’âge de 25 ans, vous mettez chaque mois 100 euros de côté, vous disposerez d’un capital de plus de  100 000 euros quand vous aurez 67 ans. Mais en tant que personne dans la trentaine ou la quarantaine, il n’est pas facile d’estimer combien vous devez épargner pour réduire l’écart entre le montant de la pension légale et le salaire. Beaucoup dépend bien sûr de votre niveau de vie. Pour avoir une idée de cela, vous déduisez toutes vos dépenses de votre revenu mensuel moyen. Le montant qui vous reste, c’est votre pouvoir d’épargne.

 

Les rendements des carnets de dépôts diffèrent l’un de l’autre, mais finalement ils sont tous trop bas pour compenser l’inflation annuelle. Alors, pourquoi ne pas investir vos économies dans un plan d’épargne-pension? Certes, celui-ci présentera des différences de rendement, mais une moyenne de 2%, c’est tout à fait réalisable.

 

Si vous commencez à épargner à vos 50 ans, vous devez mettre mensuellement 350 euros de côté pour arriver à un montant final de plus de 100 000 euros. Dans ce cas, la chance est bien réelle que vous vous laisserez séduire par les hauts rendements promis pour des placements risqués. Mieux vaut y renoncer, car les produits de placement ne sont pas la panacée. Les affaires peuvent tout aussi bien prendre une mauvaise tournure. Si vous commencez à placer suffisamment tôt, vous serez en mesure de parer un sérieux contrecoup durant les dix à vingt ans qui suivent. Si, par contre, vous démarrez tardivement, vous n’aurez pas cette possibilité. Optez alors pour des placements avec un profil de risque faible. Le rendement est alors plus bas. Ne soyez pas trop optimiste, mais commencez à épargner à temps! Et n’oubliez pas: il n’est jamais trop tard pour épargner en vue de ses vieux jours!

 

Plus d’infos? Contactez-nous.