La planification de la trésorerie est primordiale pour les entreprises en ces temps de Corona

Si une chose est clair dans cette crise du COVID-19, ce n’est pas seulement que l’impact sur la santé publique est grand, mais que la santé de nos entreprises est également sous forte pression. Ces derniers jours, le gouvernement, en consultation avec le monde bancaire, a déjà injecté beaucoup d’oxygène dans le circuit financier, mais la question de savoir si ce dopage à l’oxygène est suffisant deviendra clair dans les prochaines semaines.

Tout comme les hôpitaux se sont bien préparés à l’afflux de cas aux soins intensifs ces derniers jours, les gestionnaires peuvent également se préparer à évaluer les besoins de trésorerie aigus nécessaires dans les prochains mois.

10 conseils pour une bonne planification de la trésorerie

Comment pouvez-vous créer un tampon de trésorerie en tant qu’entreprise et commencer avec la planification de la trésorerie.

  • Versez le cash disponible sur un compte lié à une carte de banque. Découvrez avec quelle rapidité le fond de roulement disponible (créances, stocks …) peut être converti en espèces;
  • Évaluer quel espace de respiration les mesures imposées par le gouvernement peuvent offrir.
  • Analyser la structure des coûts et son évolution dans votre entreprise. Quels coûts « fixes » peuvent encore être variables;
  • Identifier quels investissements ou dépenses ponctuelles prévues sont nécessaires ou non pour le moment et peuvent être ajournés ou annulés;
  • Étudier comment le chiffre d’affaires peut évoluer dans les semaines à venir, en tenant compte de l’évolution des conditions du marché des matières premières et des ressources disponibles. Faites une estimation précise des factures qui peuvent réellement être collectées. Après tout, une vente n’est pas encore un revenu en espèces! Supposez, de préférence, un certain nombre de scénarios (soi-disant, cas de base, pire cas, meilleur cas), que vous pourrez suivre lorsque votre entreprise risque de rencontrer des problèmes;
  • Identifier quel espace de crédit supplémentaire peut être mis à disposition dans les lignes de crédit existantes, par exemple en augmentant le crédit caisse;
  • Visualisez sur la base des étapes précédentes si et quand, des ressources supplémentaires sont nécessaires;
  • Sur la base des étapes précédentes, communiquez avec vos différentes parties prenantes (actionnaires, banquiers, fournisseurs) pour demander des fonds ou crédits supplémentaires au sein des structures de garantie existantes ou supplémentaires.

Votre comptable est le premier interlocuteur à en parler. Il se fera un plaisir de vous aider.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions ou préoccupations! Nous essayons de guider et de conseiller nos clients autant que possible.