Événements publics annulés : vais-je être remboursé ?

Le Conseil national de sécurité a décidé d’interdire tous les grands événements, comme les festivals, jusqu’au 31 août inclus. En tant qu’amateur de musique et/ou adepte de la fête, vous regrettez certainement de ne pas voir vos idoles à l’œuvre, mais aussi d’avoir sans doute payé cher votre ticket. Impossible pour moi d’organiser un concert privé pour vous, mais j’étudie avec plaisir les pistes qui existent pour sauver les pots cassés et vous éviter une perte sèche.

L’événement a été reporté 

Afin de soutenir les organisateurs d’événements, le gouvernement a décidé que ces derniers n’étaient pas obligés de vous rembourser les places achetées, mais pouvaient offrir un bon de valeur à la place si l’activité est reportée.

Il existe néanmoins certaines conditions :

  1. L’activité doit avoir lieu dans les 2 ans à compter de la date de l’événement initial, au même endroit ou à proximité.
  2. L’événement doit avoir les mêmes caractéristiques essentielles.
  3. Le bon doit représenter la valeur totale du montant payé pour le billet d’entrée original.
  4. Aucun frais ne peut être réclamé pour ce bon de valeur.
  5. Le bon indique expressément qu’il a été délivré à la suite de la crise du coronavirus.
  6. Aucun supplément ne peut être demandé au détenteur du bon à valoir pour assister au nouvel événement.

En tant que participant, vous êtes obligé d’accepter ce bon, sauf si vous pouvez apporter la preuve qu’il n’est pas possible pour vous d’assister à l’activité à la nouvelle date. Par exemple, à cause d’un mariage, d’une intervention médicale ou encore de vacances prévues à l’avance. Dans ce cas-là, il vous sera possible de faire une demande de remboursement justifiée endéans les 30 jours suivant l’événement, via les formulaires mis en ligne par les billetteries.

Par ailleurs, si l’activité n’est pas organisée dans les conditions prévues ci-dessus, vous êtes en droit de demander le remboursement de votre billet.

L’événement est tout bonnement annulé

Si un événement a été annulé et n’a pas été reporté à une date ultérieure, vous êtes en droit de vous faire rembourser. Néanmoins, pour protéger le secteur de l’événementiel gravement touché par la crise du coronavirus, le gouvernement a décidé que l’organisateur n’était pas dans l’obligation de vous rembourser immédiatement, mais pouvait le faire jusqu’au 20 septembre.

Attention : tous les événements estivaux ne pourront malheureusement pas faire l’objet de remboursement.
Les petits festivals, par exemple, ne peuvent pas compter sur une trésorerie aussi importante. Renseignez-vous auprès de l’organisation du festival pour connaitre leur situation particulière et si un remboursement est envisageable.

Vous préférez rester chez vous et ne plus assister à l’événement